Les voyages de Cez

Les voyages de Cez

Menu
2014 - Ile Maurice

2014 - Ile Maurice

Ah! L'île Maurice. Une destination au chaud, soleil, avec autonomie. On mélange nos expériences passées et ces vacances se sont vraiment bien passées. Nous avons donc fait pas mal de kite mais nous avons quand même bougé sur l'île.

A cause d'obligations professionnelles, je ne suis restée que 15 jours... mais E. est resté un mois! Et je ne lui ai pas manqué...

Le Morne

L'île Maurice est réputée pour son tourisme et ces hôtels et comme au final ce n'est pas franchement notre truc, nous sommes partis dans la zone où il n'y a pas de touriste! Et où il y a du vent aussi. C'est comme ça que nous sommes arrivés au Morne!

 

 

 

 

On avait réservé une chambre pour les premières nuits, le temps de voir et se repérer. Très bien logés, avec wifi. Mais très vite, sur la plage de kite, nous faisons connaissance avec des français qui viennent souvent, des mauriciens aussi. En fait, les mauriciens ont quasiment tous ajouté un étage à leurs habitations. Ils y ont fait un appartement qu'ils louent aux touristes comme nous. Donc à titre d'info, pour 20€ la nuit, vous récupérez un appartement pour 4 ou 6 personnes, très propres, avec femme de ménage, linge de toilette... 

Ensuite, niveau voiture, pareil. Le temps du passage, ils louent leur pick up, 20€ la journée. En fait c'est un moyen pour eux de se faire un peu d'argent. Donc pour 40€ par jour, nous sommes de vrais mauriciens autonomes!

Bref, Le Morne se situe au sud ouest de l'île. Lieu de kitesurf, nous nous sommes faits plaisir dans le lagon. Il parait que février n'est pas la meilleure saison, mais comme à chaque voyage, nous avons la météo pour nous. Nous avons donc pu faire du kite tous les jours et enfin, JE fais du kite plus que régulièrement. Enfin une progression. E. en a profité pour aussi passer au surf  strap less (sans "fixation") et faire de la vague à la barrière de corail avec les locaux et les habitués.

Faites défiler les photos
Faites défiler les photos
Faites défiler les photos
Faites défiler les photos
Faites défiler les photos
Faites défiler les photos
Faites défiler les photos

Faites défiler les photos

Usine de thé

Nous avons quand même fait un peu de tourisme

Nous sommes allés à l'usine de Thé, celle qui fabrique le thé Bois Chéri, à Bois Chéri! Nous avons donc pu voir les champs de thé, le travail des mauriciens puis gouter ce fameux thé. Nous en avons ramené beaucoup (vraiment beaucoup...).

Faites défiler les photos
Faites défiler les photos
Faites défiler les photos
Faites défiler les photos
Faites défiler les photos

Faites défiler les photos

Au retour, nous nous sommes arrêtés à Grand Bassin. Il faut savoir que Grand Bassin est un lieu sacré. Les pèlerinages annuels amènent une population très importante : jusqu'à 500 000 personnes lors de la grande nuit de Shiva. Une partie de ces pélérins voyage à pied pendant 3 jours et 3 nuits pour se rendre à Grand Bassin.

La statue de Shiva mesure 80 mètres!

La tradition veut que Shiva survolant la terre avec son épouse Parvati s'émerveilla de la beauté de l'île Maurice et laissa tomber une larme, qui devint le lac de Grand Bassin.

Faites défiler les photos
Faites défiler les photos
Faites défiler les photos
Faites défiler les photos
Faites défiler les photos

Faites défiler les photos

Port Louis

Des amis étaient aussi en vacances, en même temps que nous, mais au Club Med, au Nord de l'île. Nous avons donc fait un aller-retour au Nord en passant par la Capitale, Port Louis.

Nous nous sommes donc arrêtés à Port Louis et il s'agit d'une ville très agréable. La multiplications des origines, ethnies, religions des habitants de l'île Maurice est bien visible dans la ville. 

Nous sommes ensuite allés au jardin de Pamplemousse (Pamplemousse est le nom d'une ville). Le jardin de Pamplemousse est donc un jardin botanique de 37 hectares. C'est le premier jardin botanique tropical créé au monde, puisqu'il succède au jardin du gouverneur de La Bourdonnais fondé en 1735 pour le ravitaillement des bateaux en route vers les Indes.

De très nombreuses espèces de faune, flore. Rien que pour les palmiers, il y a 95 espèces différentes! Ce jardin recèle des trésors botaniques: arbre à épice, ébène, teck, acajou, balsa, canne à sucre, manguier, mangoustan, dattier, muscadier. C'est une forêt de senteur où se mélangent la cannelle, le girofle, le camphre, le gingembre ou les quatre épices. Il possède un bassin célèbre de nénuphars géants, dont les fleurs sont successivement de trois couleurs : blanches le matin, roses dans la journée, violettes le soir avant de se refermer définitivement.

Faites défiler les photos
Faites défiler les photos
Faites défiler les photos
Faites défiler les photos
Faites défiler les photos
Faites défiler les photos

Faites défiler les photos

Ce passage au nord était sympa mais de voir tous ces hôtels  bétonnés le long de la plage (et ne même pas voir la plage depuis la rue!) nous a confirmé que nous préférons largement le sud et ce côté sauvage, typique que cette île a su garder. Nous sommes vite redescendus, tellement pressés que nous avons repris la route le soir même. Mais la nuit, les routes de Maurice sont encore pire que le jour. On n'y voit rien, il n'y a aucun panneaux de signalisation, rien... Mais nous arrivons enfin "chez nous" dans la nuit et retrouvons notre Morne.

La montée du Morne

 

 

Le Morne est bien évidemment le village mais le nom vient aussi de la petite montagne que vous apercevez un peu partout sur les photos. Je suis sûre que vous n'y avez même pas fait attention!

 

 

 

 

Classée au patrimoine mondial de l'UNESCO depuis le 06 juillet 2008 sous le nom de "Paysage culturel du Morne". Paradoxalement, le Morne est une propriété privée. La montée est donc à la base... interdite mais nos nouveaux amis locaux nous ont amenés au sommet.

Il faut savoir que le site était un sanctuaire pour les esclaves marrons et représente de nos jours un lieu de mémoire de la période coloniale de l’île.

En effet, un des mythes locaux lié à la période coloniale, fait état d’un suicide collectif des marrons du sommet du Morne. Ayant trouvé l’ultime refuge en ce lieu pendant plusieurs années, des esclaves marrons qui, voyant des policiers gravirent le Morne, choisirent d’y mourir en se jetant dans le vide plutôt que de se laisser capturer. Or, ces policiers venaient annoncer la fin de l'esclavage...

Nous avons donc décidé de gravir cette montagne de 555 mètres, dont le sommet couvre une aire de plus de 15 hectares. Les côtés de la montagne sont très raides avec des cavernes de surplomb. 

Hasard du calendrier, la montée s'est faite le 01 février, soit le jour de l'abolition de l'esclavage.

On a pu avoir une magnifique vue sur le lagon et notre terrain de jeu.

Faites défiler les photos
Faites défiler les photos
Faites défiler les photos
Faites défiler les photos
Faites défiler les photos
Faites défiler les photos
Faites défiler les photos

Faites défiler les photos

Après cette très dure randonnée sous la chaleur mauricienne, nous avons pris un petit encas dans le boui-boui du village avant un petit bain.

Comme je l'ai dit, c'était donc le 179ème anniversaire de l'abolition de l'esclavage et donc au village, une petite fête avait lieu. Quelques expositions expliquaient l'esclavage mauricien, avec la récupération du sel dans les salines par exemple.

Enfin, nous avons fini la soirée sur le ponton, avec les locaux, la guitare, les chiens errants... Une excellente journée de plus.

2014 - Ile Maurice
2014 - Ile Maurice
2014 - Ile Maurice

Nous avons une fois de plus fait beaucoup de choses pendant ces vacances. Ce sont des vacances inoubliables et nous reviendrons à Maurice. Mais avant, nous allons nous forcer d'aller voir ailleurs, d'autres pays.

En attendant, n'oubliez pas d'aller voir pour plus de photos sur la page Facebook.